samedi 31 août 2013

Journée Int. Du Blog ?


Douala, 31 Aout ...

Au bureau, comme souvent. Un tour furtif sur les réseaux sociaux m'a permis de constater qu'aujourd'hui est, nom seulement la Journée International du Blog, mais également que la communauté des Blogueurs Camerounais a décidé de la marquer d'une empreinte particulière : Lever le mythe et les incompréhensions de ce qu'est un Blog dans notre société.

Un peu contrarié, parce que disposant de peu de temps, mais m'inspirant de la liste de préoccupation proposé par Danielle (http://natila.mondoblog.org/) , je vais essayer de partager mon avis sur la question.





Il paraîtrait donc que les blogueurs Camerounais seraient :


- des jeunes au chômage qui cherchent un moyen de s’occuper

Dans le contexte camerounais, ce serait un peu paradoxale. Un jeune au chômage au Cameroun, à moins d'être issu d'une famille plus au moins nantie, ne dépenserait pas le peu qu'il perçoit en achat de connexion internet pour pouvoir diffuser sa façon de penser sur le web. Non, il est plus enclin à faire des dossiers de demande d'emploi s'il est diplômé, à se "débrouiller" (tout ce qui tourne autour de l'informel) s'il ne l'est pas, à mendier voir braquer s'il est désespéré. Un blog peut être un passe temps, mais certainement dans la classe de ceux qui appelle une implication personnelle de la personne qui décide de s'y lancer.



- des chroniqueurs qui n’écrivent que pour amuser la galerie ou se plaindre sans jamais agir

Prendre de son temps pour écrire dans le but d'informer ou de partager un savoir, qu'elle qui soit c'est déjà agir. Le ton emprunté peut faire partir du message, ou tout simplement faciliter sa diffusion. Et puis l'humour, peut importe le degré, a cette faculté à briser les liens, créer un atmosphère de libre échange, choses propices à la communication, d'ailleurs n'appelle t'on pas cela faire de l'esprit ? :-)

- les bloggueurs Camerounais sont rémunérés, ils gagnent de l’argent pour chaque article écrit.

Bien que n'étant pas à la base une mauvaise chose pour les professionnels d'entre nous (blogueurs camerounais), de ce que je peux savoir, la plupart ne l'est pas. Exemple : Je ne serai pas payer pour cet article (Mais si temps est que vous en aviez l'intention, n'hésitez surtout pas). Si vous pensez que le blogging est un refuge hyper lucratif pour des jeunes en manque d'activité, lancez vous, et vous en jugerez par vous même.

- ils n’ecrivent que sur leurs vie. Ce sont des narcissiques 

Il doit certainement exister des blogueurs narcissiques, mais les nombreux blogs camerounais que je lis sont orientés partage. Que ce soit les tranches de vie fantasques du quotidien des jeunes camerounais (on va appeler ca Kongossa :-) ), des réflexions philosophiques sur des questions existentielles ou de société, des trucs de geek, le tracking des incendies (avec une précision de l'ordre de la microseconde) entre autre, le blog camerounais, s'il faut le généraliser tant plus à informer, partager sur des faits, des idées plutôt que sur le Moi propre. En outre, une expérience personnelle vécue peut être une mise en garde ou une source d'inspiration pour les autres.


- Des marketers. Ils ecrivent pour faire decouvrir/vendre un produit au public

Des points de similitudes avec le 3e point. Ca dépend. Les produits ayant une présence sur le web on généralement un blog (blog.QuelqueChose.com). Ou encore, certains blogueurs ayant une audience avérée, peuvent être approchés par des marques pour la promotion d'un de leur produit. Encore une fois, dans notre contexte c'est assez rare, mais est ce bien mauvais ? Dans ce jeu un peu capitaliste où le blogueur mettrait en avant la qualité de ses articles et sa notoriété, le seul point sur le quel on pourrait/devrait être regardant c'est son éthique. Ne pas promouvoir un produit ou service dont on sait l'usage néfaste ou inapproprié par ses semblables.


En somme ... 

En somme un blog est un moyen d'échange. Une plateforme où un individu ou groupe d'individus s'attele(nt) à exposer sa vision, son ressenti et/ou son vécu sur un ou plusieurs domaines qui l’intéresse.
C'est en même temps cet enfant qu'on chérie, un testament, un outil. C'est donc cette nature troisième qui fait que les utilisations peuvent en être multiples (information, partage d'opinion, mûr des lamentations, astuces, marketing, etc ...) et ceci est vrai, pour les blogueurs Camerounais comme pour les autres.


En guise de fin, quelques liens sur les écrits d'autres Blogueurs Kmers :

N°1 Valdes: http://valdesjo.wordpress.com/2013/08/30/cmrblogday-pourquoi/
N°2: Paul: http://psychorganisons.com/2013/08/30/pourquoi-je-blogue/
N°3 Ivy: http://creativeandmoving.com/2013/08/31/gagner-de-largent-via-blogging-au-cameroun/
N°4: Marcel: http://www.mebene.com/article-journee-des-bloggueurs-camerounais-119739144.html
N°5: G Tjat Bass: http://tjatbass.mondoblog.org/2013/08/30/bloguer-nest-pas-chomer/
N°6: René http://ntrjack.mondoblog.org/cmrblogday13/
N°7: Samvick: http://blog.samvick.com/index.php/articles/kmer-tek/24-cmrblogday
N°8: Innocent: http://237dobusiness.blogspot.com/2013/08/cmrblogday-im-blogger-in-cameroon-so-im.html
N°9: Frank William: http://www.frankwilliam.com/article-blogueur-informateur-lese-par-la-publicite-au-cameroun-119798349.html
N°10: Achille kmel: http://ismiblog.wordpress.com/2013/08/31/blogueur-ou-marketer-tout-reside-dans-la-strategie/




12h37,

Travail en musique et égaillement de l'esprit en lecture.
Tout fait, allusion, citation correspondant d'une quelconque manière, à des personnes réelles ou fictives, existantes ou ayant existées, n'est en aucun cas une coïncidence :-).

"Inspirationnellement",

.


Article précédent :

Article Suivant : 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire