jeudi 20 novembre 2014

Vieillir ... Mourir ...




Dans quelques jours j’aurais un an de plus.

(Vu les temps qui courent, vaut mieux parler au Conditionnel)
Et  je me souviens m’être dit et avoir eu à dire : C’est la première fois que je voudrais bien que le temps prenne son temps. En gros, je n’étais pas « pressé » de vieillir, ou du moins, marquer cet arrêt qui m’oblige à m’en rendre compte. Tout simplement parce que la route est encore trop longue entre le moi d'aujourd’hui, et ce que j’aurais espéré être à l’entame de mon quart de siècle.

Comme c’était absurde.

Pas juste parce que c’était une crainte infondée ;
je me suis rappelé d’une conversation sur la motivation.  Et j’étais le …. « Motivateur ». [Et  Non, ce n’est pas une blague]

Soit X, moi, et Y la personne.

Sans être Sous l’effet d’un stupéfiant, un moment j’ai dit :
X : La vie ne vaut rien, Rien ne vaut la Vie.
Y : ….. -___- …  C’est sensé me motiver. ?
X :  Oui ! Enfin … De prime à bord non, mais en relativisant Si.
Y : [ Et merde ..  C’est reparti pour un délire philosophique]. Oui, mais Encore ?
X : Ok… Imagine tu viens d’avoir ce diplôme ou ce poste qui te faisait tant rêver. T’as un AVC et tu tombes raide. Bah, c’est fini. Tout s’arrête.  Maintenant, t’as raté ton examen, ton entretien, un tel l’a eu et tout semble lui réussir. Il décède tragiquement le lendemain ou un mois après. A cet instant précis, qui a plus de marge que l’autre ?
Y : Ouais, mais ça tout le monde le sait, mais n’empêche. [Son exemple est plus déprimant que motivant  -_-‘ ]
X : Oui, je sais, ça peut sembler morbide, mais c’est pour montrer que le détachement c’est la source la plus saine de motivation.
Y : …. Ok. [Qu’est ce qu’il a fumé aujourd’hui ?]

…..

Pour tout vous dire, Je ne me rappelle plus très bien comment la conversation s’était terminée (et peut être je la déforme un peu),
Pour revenir au sujet, c’était absurde parce que je savais déjà quelle attitude adopter.
Mais bon, Quelque part l’une des principales raisons pour laquelle le monde va en c …. de travers est la grande différence qui existe entre la théorie et la pratique.


Il y a un peu plus d’un mois, les agents d’une entreprise de vidéo surveillance dont le nom m’échappe ont débarqué au bureau avec un immense sac de voyage rouge ; ils y fourraient leur matériel. C’était assez inédit quand même. Parmi eux j’ai reconnu un ancien collègue, et j’ai été reconnu par le plus jeune de l’équipe. Un petit un peu touche à tout avec un potentiel certain, dans le genre force de la nature à canaliser. Appelons le F. Je reste X.

F : Polytech ?
X : Ouais J. Toi aussi je suppose. Quel promo ? (Ah oui, je ne sais pas d’où ça vient, mais généralement quand des Pipos* se croisent pour la première fois, la première question est généralement : Quel Promo ?)
 F : 2013. Je savais. Je n’oublie jamais un visage.
X : AH Ok … C’est quoi ton nom ?
F : F ? Et toi ?
X : X,  x X.  2010. [Bond, James Bond]
F : 2010 ? O_o ? J’aurais pensé 2011 ou 2012.
X : *Sourire incertain* Bah non, 2010.  [Le genre de situation où tu ne sais pas si tu dois être flatté ou inquiet.]
Etc … etc ….
J’ai appris récemment que le petit F avait perdu la vie.

Point.
 Il avait des projets, c’est certain, comme nous tous. Ils étaient importants. Comme toujours. Ils avaient peut être le potentiel d’améliorer la vie de centaines, voir de milliers de personnes. Comme on le pense souvent. Mais tout s’est arrêté en un instant, sur cette route.
Les Projets ….
Il s’agit bien de ça ici. On peut avoir peur de vieillir pour de multiples raisons (Je suppose), mais généralement, c’est du à ces prévisions non réalisées.
« J’écrirais un livre avant mes 25 ans ! »
« Je ferai mon premier milliard à 30 ans max …. En Dollard s’il te plait. »
« A 28 ans je me vois bien chef d’entreprise, deux enfants, et mariée à Usher. »

Bref …..
Des projets….
[Je sais … ils sont généralement mieux formulés, les exemples plus haut sont limite insultants : D]
Seulement si à 29 ans, on est encore loin du Million …. De FCFA, on peut ne pas  être très pressé qu’arrive la trentaine et son hypothétique milliard.

La Peur …..
Il y a donc cette peur qui s’installe, d’arriver à l’échéance prévue sans réaliser ce projet, cette aspiration.
Mais voila, le temps, il ne gère personne. Il passe. Tu as donc 25 ans. T’as pas écrit ce livre. Qu’est ce que tu fais ?

La déprime ….
On déprime parce qu’on a en quelque sorte échouer ; « Ma vie est où ? » , comme certains diraient  . On s’en veut parce qu’on n’a pas fait ce qu’il faut.

C’EST LA PIRE DES REACTIONS POSSIBLES …

Rappelons juste quelques faits simples ….

Fait 1 : Vos projets ne sont importants que parce que vous êtes en Vie …

C’est aussi simple que ça. Relax, si ca ne marche pas (encore), ce n’est pas grave. Tu te dis que le « monde » attend ? C’est peut être vrai, mais il ne le sait pas. Comment je le sais ?
·         Bon, exemple : Si Larry et Sergey ne s’étaient pas rencontrés ou avaient eu des destins tragiques ou déprimants, on aurait sans doute pas eu Google. Wow …. Tu imagines une vie sans Google ? [Non ? Demande à tes parents ou tes grands parents si Google a changé leurs vies  J ]
·         Evariste Galois est mort à 20 ans. A cet âge il avait déjà fait des travaux impressionnant sur les Corps Commutatifs en Algèbre Général (euh, partez pas en courant, ca ne va par virer Hardcore Geek :-/). Imagines qu’il avait atteint ne serait ce que ses … disons 40 ans. Il aurait sans doute émis des théorèmes qui auraient servis jusqu’aujourd’hui. Mais ça on ne le sait pas. Et on vit très bien sans.

Fait 2 : Ces projets et aspirations, vous pouvez vous en passer

Non, je n’ai pas demandé de tout jeter à la poubelle, ne me lapidez pas encore :-/.
Mais comme Neo a su bien le souligner dans cet article , il y a une différence entre un désir et un besoin. Nos aspirations sont plus des désirs que des besoins. Comme Murielle dirait,  « Asseyons nous en cercle, et réfléchissons  » : Vous êtes né un jour, et vous n’aviez pas ce projet. Vous avez grandi, joué, pleuré, et même peut être été heureux sans cette aspiration. Pourquoi est ce tellement important maintenant, au point de vous faire plus de mal que de bien. ?
Lâchons prise :-), ce n’est qu’une destination de plus, et …

Fait 3 : Le chemin sera toujours plus important que la destination

Vu que le projet que vous avez aujourd’hui, ce n’est qu’en suivant un précédent que vous en avez eu l’idée, les amis que vous avez, vous n’avez certainement jamais prévu de les avoir, vous les avez croisé en chemin. Pareil pour l’amour en général, on ne le prévoit pas, ça arrive. Et très souvent ces choses ou personnes qu’on croise sur le chemin de l’atteinte d’un Objectif, deviennent plus importantes que l’Objectif lui-même.

Fait 4 : Le véritable échec c’est l’abandon

.. et trop s’auto blâmer en est une cause. Généralement l’abandon est précédé par ce type de question : « Suis-je vraiment à  la hauteur ? », «  Est-ce dans mes cordes ? ». Et ces questions elles-mêmes découlent du fait de se dire
 J’ai encore merdé, je n’ai pas fait si ou ça | j’ai encore procrastiné, un mois que ça dure | j’ai encore échoué cet exam, je suis maudit, non … juste nul.
L’auto blâme a prouvé son inefficacité, lançons nous des défis plutôt. Et ça faisons le tout les jours. Inutile d’accumuler. Tu as échoué 5 fois ? #Etp8koi ! Non, tu as échoué hier, et tu vas passer aujourd’hui.

Je pense que la crainte de mourir, bien qu’ayant les mêmes sources que la crainte de vieillir, peut également venir du fait (avis totalement subjectif) de ne pas être en paix avec soit même.
Et d’où vient cette paix intérieure ?
 Je pense qu’elle vient de ce qu’on fait, tous les jours. Généralement, ce qu’on prévoir de faire est bien (aussi relatif que bien puisse être). Si on y arrive, on est forcément en paix et donc forcément heureux.  En toute subjectivité, je pense que c’est un meilleur focus, que de ce prendre la tête avec ce qui n’a pas été fait, ou ce qu’on souhaite avoir ou être.
Qu’est ce que je vais (mieux ?) faire aujourd’hui ?

Je pense que ce courant d’idée (pas si nouveau), est plutôt simple et résout tous les « problèmes ».
[N’est ce pas c’est facile ?]
Non, personne n’a dit que ça le serait, tout comme personne ne t’avait dit d’être le plus rapide des spermatozoïdes … (Tu vois ? T’étais déjà un winner à l’époque ;-) .. )

Bien ravi d’en finir avec ce billet un peu trop personnel :-/ …

Aujourd’hui, je sais que je n’ai pas peur de vieillir, et je m'atèle à retrouver cette paix intérieure qui affranchit de la peur de mourir.


Aj





* Pipos : Personne ayant fréquenté à L’ ENSPY

Crédit Images :


4 commentaires:

  1. Its very deep all this! I'm happy to know a few months later this is how you feel about growing young! Growing into a handsome real man! You know what they say; Elegance is when inner beauty meets physical beauty. I'm proud to say you my friend are an elegant young man! and I love you for that! Happy birthday sweet Aj!

    RépondreSupprimer
  2. Plus d'un an de retard mais ceci tiendra toujours la route peu importe le temps qui passera. Aussi dois-je mentionner que j'ai reconnu les deux personnages des conversation, Y a sa manière caractéristique de parler, on ne peut se tromper. Et paix à l'âme de mon ami F (et je dois confirmer qu'il avait bcp de projets, vue qu'on avait un projet qu'on prévoyait commencer à deux et se faire beaucoup d'argent avec).
    Toute fois merci pour ce passage très inspirant (je suis tombé sur ta page en regardant un profil au hasard sur Facebook ) qui du moins me donne un peu plus confiance en un lendemain meilleur quoi qu'il doit arriver.
    J.

    RépondreSupprimer